Droplift press [Home]

The following is an article (in French) from Cafe Belge:
(Original article http://www.cafebelge.be/Cafebelge/cafebelgev2_fr.nsf/vID/F2090BFB3EBC91CDC12569A6004B4809?opendocument)



Les droplifters sèment la confusion aux Etats-Unis

Les disquaires américains sont souvent victimes de voleurs bien trop habiles pour être pris, mais depuis quelque temps ils sont confrontés à un nouveau mystère. On les appelle les 'droplifters', par opposition à 'shoplifters'. Contrairement donc aux voleurs qui s'emparent discrètement de la marchandise, les 'droplifters' déposent de la marchandise dans les rayons de disques. Un des initiateurs du projet, Richard Holland, le décrit comme "une forme de distribution unique en son genre". Les shoplifters glissent leurs CD dans les rayons de disques les plus visités (ceux du hit-parade) et ce à l'insu de l'exploitant. Ce dernier ne le remarque que lorsque des clients, qui ne se doutent de rien, passent à la caisse. Impossible alors de trouver une étiquette de prix, ni même de retrouver le titre dans le catalogue de vente.

Qui s'amuse à faire cela et pourquoi? Les activistes réunis sous le nom de "The Droplift Project" veulent relancer le débat des droits d'auteur. "Nous rassemblons des extraits sonores, nous les samplons et en font un mixage pour en arriver à un tout nouveau produit fini. C'est de l'art et en même temps une forme de contestation", peut-on lire dans la déclaration du Droplift Project. Ils contestent non seulement la législation des droits d'auteurs, mais également le monopole des grandes maisons de distribution. Pour en savoir davantage, cliquez sur le pavé animé ci-dessous. Vous pourrez même télécharger gratuitement trente titres, les uns plus fous que les autres!



(click here for english translation)